• Utiliser des télévoteurs sans télévoteurs

    marie-eve-drouin2

    Qu’est-ce qu’on fait quand on aurait besoin de télévoteurs en classe et qu’on n’en a pas?

    On se sert de notre imagination pédagogique.

    On envoie un message électronique de dernière minute et on demande aux étudiants d’apporter leur cellulaire ou leur iPod en classe pour le prochain cours. C’est urgent. C’est important. On ne le savait pas tantôt et on ne le dira pas aux étudiants, mais on a un plan B avec SurveyMonkey.

    Trop cool!, pour résumer la réaction des étudiants. Et pour une fois qu’on nous demande d’apporter nos cells en classe au lieu de les interdire…

    Improvisation sur le thème de Que fais-je?

    Marie-Ève Drouin, enseignante en économie au département de Sciences humaines au cégep de St-Fé, a fait preuve d’une «belle imagination technologique» dans le cours complémentaire Développement local: comprendre et agir.

    N’ayant pas en main les télévoteurs qu’elle aurait souhaité utiliser dans son cours, elle a eu une idée fort originale dont je vous fais part aujourd’hui.

    C’est un petit conte ou un grand décompte pédagogique.

     Quand 0+0 = 3, on est en économie!

    web-st-fe-sors-du-cadreQuand elle est venue me voir, Marie-Ève avait trouvé un moyen pour rendre les étudiants plus actifs dans son cours, en sollicitant leur participation et leur interaction avec des télévoteurs  – télévoteurs que nous avions expérimentés lors de deux journées pédagogiques. L’objectif  était de les interroger de manière anonyme sur leur compréhension d’un document à lire portant sur le concept de développement durable. Un test de lecture sous forme de quiz… Bonne idée! Mais nous n’avions pas les télévoteurs…

    Sachant que 78% des étudiants du Cégep de St-Fé possédaient  déjà un téléphone intelligent en 2011, sachant que le Collège est inscrit aux services de SurveyMonkey et que Colnet permet de rejoindre tous les étudiants par messagerie, celle-ci a fait une addition où elle a remplacé les zéros télévoteurs par trois outils Web disponible, ce qui égale à 0+0=3.

    C’est une prof d’économie et tout le monde sait qu’un vide est toujours comblé en économie. Et 3 fois plutôt qu’aucune.

    Les téléphones intelligents des étudiants remplacent les télévoteurs

    actua21

    Comme je n’avais pas de les télévoteurs et que j’avais l’air plutôt imbécile, il fut décidé d’utiliser des téléphones intelligents…

    Marie-Ève a envoyé un message dans Colnet à ses étudiants pour les informer – à leur grande surprise! – d’apporter leur cellulaire en classe pour le prochain cours.

    Sans leur dire de quoi il s’agissait, ils auraient ainsi en main leurs manettes pour voter en ligne durant le cours. Environ 50% des étudiants se sont présentés en classe avec leur cellulaire, sans trop savoir pourquoi. Comme il s’agissait d’un travail en équipe d’environ 4 étudiants, il y avait suffisamment de cell-télévoteurs dans la classe.

    C’était coollégial. Les étudiants ont participé activement et ont AIMÉ l’activité d’apprentissage – sans savoir qu’il s’agissait d’un plan B d’urgence.

    Survey Monkey remplace le compilateur de données et générateur de graphiques

    Le logiciel de sondage Survey Monkey permet de créer gratuitement des sondages en ligne.  Les directions, services, profs et étudiants de St-Fé utilisent la version payante qui diffuse les résultats sous différentes formes de graphiques  visuellement intéressants. Il s’agissait simplement de créer le sondage et de donner l’adresse Internet aux étudiants pour qu’ils puissent y répondre à partir de leur cellulaire pendant le cours.

    Les résultats graphiques seraient projetés sur l’écran géant à partir de l’ordinateur de la classe.

    Et le cours est joué!

    En équipe de 2 ou 3, les étudiants ont répondu au sondage avec leur cellulaire et discuté en classe de chacun des résultats affichés.

    «Étant donné que le questionnaire était anonyme, j’ai pu vérifier les connaissances théoriques des étudiants et les faire interagir entre eux et avec moi. Le renforcement théorique s’est fait sous forme de discussions et de rétroactions dans une atmosphère ludique. L’expérience fut une réussite pédagogique.»

    «J’aimerais souligner que les questions étaient toutes objectives, sauf la dernière qui leur demandait de prendre position et cela a créé beaucoup d’échanges et de discussions entre eux puisqu’en équipe il fallait arriver à un consensus et on ne pouvait que donner une seule réponse par équipe!»

    Notons que le tout était formatif 🙂

    À vous de jouer dans le cours.

    Voulez-vous tester vos connaissances en développement durable? Voici le sondage en ligne auquel nous vous donnons l’accès. Celui-ci est anonyme, il comprend 15 questions et la compilation des résultats s’affichera lorsque vous aurez terminé. Pour avoir les bonnes réponses, il faudra vous inscrire au cours.

    Répondre au sondage.

    ______________

    Marie-Ève Drouin et Bernard Gagnon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.