Qu’est-ce que le plagiat?

logo plagiat

Tolérance zéro + zéro

Le plagiat est considéré comme un vol intellectuel, tant au niveau scolaire qu’au niveau civil.

Il est interdit de plagier du texte, des schémas, des figures, des données, des images, des photos, des vidéos, des pages web, du code web, des partitions musicales, des mouvements de danse, etc. sans en mentionner la source.


Le plagiat scolaire, c’est quoi?

 

«Copier textuellement une partie de texte d’un auteur sans l’indiquer entre guillemets [ou en retrait] et sans en mentionner la source.» (1)

→ Copier-coller.
→ Copier-coller-modifier.
→ Enregistrer sous.
→ Télécharger.
→ Capturer un écran.

«Résumer [ou traduire] l’idée originale d’un auteur en l’exprimant dans ses propres mots sans en indiquer la source.» (2)

→ Résumer un texte, une vidéo, une émission de télévision, une production numérique ou multimédia.
→ Traduire une production.
→ Phraser des données, tableaux,  notions scientifiques, philosophiques, etc.

Le fait de notoriété publique n’est pas du plagiat: «On dit d’un fait qu’il est de notoriété publique lorsqu’il se retrouve dans plusieurs sources d’information différentes et qu’il est susceptible d’être connu d’une grande majorité des gens.» (3)

Par exemple: La terre est ronde, la fête de la Saint-Jean baptiste est le 24 juin, la Deuxième Guerre mondiale a débuté officiellement en 1939, etc. PAS BESOIN DE CITER SES SOURCES DANS CES CAS.

Paraphraser (ou résumer) est une valeur ajoutée à votre travail: Être en mesure de résumer et de reformuler en nos propres mots les idées ou les théories d’un auteur démontre un niveau d’acquisition avancée des connaissances et constitue une valeur ajoutée à un travail académique. ON DOIT TOUTEFOIS OBLIGATOIREMENT INFORMER LE LECTEUR QUE CELA NE VIENT PAS DE VOUS. On ne place pas de guillemets, mais il faut mentionner la source lorsqu’il ne s’agit pas d’un fait de notoriété publique. (4)

«Réutiliser un travail produit dans un autre cours ou dans une autre institution.» (5)

→ Présenter en totalité ou en partie une production déjà présentée sans indiquer le fait.
→ Mention du cours ou du contexte.

«Utiliser le travail d’une autre personne et le présenter comme sien, et ce, même si cette personne a donné son accord.» (6)

→ Infraction qui implique deux personnes.
→ Possibilité d’une sanction rétroactive lorsque la personne a donné son consentement.

«Acheter un travail ou se procurer un travail sur Internet ou par tout autre moyen.» (7)

→ Achat de travaux, de renseignements ou de toutes productions sur des sites spécialisés.
→ Toute utilisation d’une production de toutes natures sans respect des droits d’auteurs.


 sanctions-scolaires-importantes

 Le cégep de Saint-Félicien et la plupart des institutions appliquent les sanctions suivantes en cas de plagiat:

♦  La première fois: Zéro (0%) pour le travail.  

La deuxième fois: Zéro (0%) pour le cours.  

La troisième fois: Expulsion de l’institution.


 
© Source principale de cette page pour l’ensemble des cas cités dans la PIÉA: 
QUÉBEC, Université du Québec à Montréal, Infosphère [En ligne]. http://www.bibliotheques.uqam.ca/InfoSphere/sciences_humaines/module7/citer1.html (page consultée le 3 mai 2012).
 
Autres sources: 
(1) QUÉBEC, CÉGEP DE SAINT-FÉLICIEN, Politique institutionnelle des évaluations des apprentissages (PIÉA), juin 2012, p.4.
(2) Idem.
(3) QUÉBEC, SERVICE DES BIBLIOTHÈQUES DE L’UQAM [En ligne]. Infosphère : «Pourquoi et quand citer ses sources».
http://www.bibliotheques.uqam.ca/infosphere/fichiers_communs/module7/pourquoi.html (page consultée le 20 mars 2015)
(4) UNIVERSITÉ LAVAL, BIBLIOTHÈQUE. Site de la bibliothèque de l’Université Laval [En ligne]. http://www.bibl.ulaval.ca (page consultée le 10 septembre 2012).
(5) QUÉBEC, CÉGEP DE SAINT-FÉLICIEN. Op.Cit.
(6) Idem.
(7) Idem.