Contrer le plagiat avec le logiciel Compilatio

compilatio.net

Des universités, cégeps, collèges et lycées mettent à la disposition des professeurs le détecteur de plagiat Compilatio. Très efficace, il reconnaît le copier-coller ou le partiellement modifié. Il fouille aussi dans les archives (de plus de 200 institutions) pour détecter tout travail déjà vérifié qui présenterait des similarités. Il détecte aussi des subterfuges  pour essayer de le déjouer 🙂

 

Que fait ce logiciel?

 

compilatio-magister♦ Compilatio Magister est un logiciel qui s’utilise directement sur Internet et qui ne nécessite aucune installation sur votre ordinateur.

♦ En chargeant les travaux numériques des étudiants, le détecteur recherche le pourcentage de similitudes avec les pages Internet, les publications et toutes les formes de documents sur le web (Word, PDF, Excel, PowerPoint, etc.).

♦ Le détecteur recherche également le pourcentage de similitudes avec les travaux numériques de plus de 200 établissements partenaires.

♦ Petite note locale: Il compare aussi les travaux numériques déjà déposés depuis 2011 dans nos archives du cégep de Saint-Félicien.

 

code-rouge

Code rouge: copier-coller intégral (similitudes à l’identique)

♦ Le copier-coller est immédiatement détecté avec un pourcentage de plagiat. Toutes les sources copiées sont trouvées et le détecteur affiche une fenêtre comparative entre le texte de l’étudiant et le texte de la source trouvée.

♦ Le détecteur calcule en pourcentage le nombre de mots copiés sur l’ensemble du texte. Exemple: 80% de similitudes indique que 80% du texte a été copié.

♦ Les preuves sont toujours évidentes.

code jaune

Code jaune: copier-coller modifié (similitudes supposées)

♦ Le code jaune est plus subtil. Il indique généralement que le copier-coller a été modifié ou non et qu’il y a lieu de revérifier le plagiat. Il y a un certain pourcentage de copier-coller-modifier qui laisse croire à la présence de plagiat. Exemple: 80% de similitudes indique que travail doit être revérifié sous le regard humain dans la section comparative.

♦ Les preuves sont le plus souvent évidentes.

code vert

Code vert: similitudes non pertinentes ou communes (similitudes accidentelles)

♦ Le code vert indique que les similitudes sont généralement fortuites.

♦ Le plagiat n’est pas volontaire mais dû à une formulation très courante sur le Web ou dans un autre travail.

 

analyse

 

 

 

Des astuces pour déjouer le détecteur:

L’étudiant insère ses propres mots dans la citation et modifie certains mots: le détecteur envoie le plus souvent (selon le % de similitudes) un code jaune indiquant que le texte original a été modifié (ajout et/ou retrait de mots dans la citation). Légalement, il faut utiliser les crochets [ ] pour indiquer un retrait […] ou un ajout de mots [ajout de mots] dans une citation.

L’étudiant insère des lettres ou des caractères en blanc à la place des espaces: le détecteur envoie un code vert et indique 0% de plagiat, mais le professeur peut déceler les mots ou caractères en blanc dans le texte original, car les caractères en blanc s’affichent. C’est une preuve de plagiat déguisé.

Petit truc: En changeant la totalité de la couleur du texte dans le travail original, le professeur peut détecter lui-même la tricherie.

L’étudiant achète un travail sur un site spécialisé (qui déménage ou non d’adresse URL): le détecteur trouve généralement le site fraudeur et les différentes adresses URL, ce qui constitue en soi une preuve de plagiat.


 

© Images d’en-tête et dans le corps du texte: captures d’écran sur le site Compilatio.net (septembre 2014)
© Module de création des bannières: Université de Bruxelles. Générateur de bannières [En ligne]. Apprendre 2.0 (infolettre de septembre 2014).