• Correction avec pas de papier

    pab-crayon

    Paul André-Bouchard, enseignant en Techniques du milieu naturel, est un adepte de la correction sans papier depuis plus de cinq ans.

     

    Il nous présente ici les avantages d’une telle pratique, les outils de gestion de documents, le matériel requis, les stratégies de correction et les logiciels requis.

    Carte heuristique et présentation à venir

    Compress-Photos cegep 020Paul-André nous présentera sa démarche «Correction zéro papier» lors d’un atelier pratique, avec démonstrations et applications à partir de cas réels, qui se tiendra au début du mois d’avril 2013. Cette activité s’intègre dans le cadre du plan stratégique du collège (volets environnement et technologie). Et cela sort du cadre.

    Je me suis permis d’ajouter Moodle aux outils proposés par Paul-André dans cet article (avec sa permission, bien entendu). Je vous réfère également aux lois en vigueur au Québec dans les cas plus délicats.

    Pourquoi corriger sans papier ?

    PAB-pourquoi

    Réduire la consommation de papier: On calcule qu’un arbre peut produire en moyenne 12500 feuilles de papier. Si vous multipliez le nombre total de vos étudiants par le nombre total de pages produites à chaque session, vous verrez que la consommation de papier grimpe très rapidement.

    Sauver du temps: Fini la recherche, l’archivage et la manipulation de piles de papier. Tous les travaux se retrouvent au bon endroit et il est facile d’en faire une sauvegarde.

    Répondre plus efficacement aux évaluations: Après correction, les travaux sont rapidement disponibles aux étudiants, et ce, partout et en tout temps.

    pab-commentComment corriger sans papier ?

    ♦ La gestion des documents
    ♦ Le matériel et les logiciels requis

    pab-gestion-documents

     

    Colnet et Moodle: Ces deux  plateformes permettent aux étudiants de déposer des travaux de toutes sortes. Ceux-ci peuvent être téléchargés individuellement par le prof dans Colnet (maximum  5 Mo par fichier étudiant). Moodle permet le téléchargement en lot (WinZip) de tous les travaux à des fins de correction (maximum 2 Go par fichier étudiant).

    Courriels: Les étudiants peuvent transmettre leurs travaux par courriels à partir de l’adresse électronique du prof. Bien que cette méthode soit rapide et efficace, l’envoi massif de travaux peut surcharger la boîte de réception du prof. Si les fichiers sont trop lourds, il peut devenir impossible de les télécharger.

    Le réseau intranet (Colnet): Le prof demande une autorisation pour accéder aux comptes personnels des étudiants. Bien qu’utile pour les «gros» fichiers, l’étudiant doit fournir son code d’accès et le chemin menant à son travail. L’inconvénient, c’est que certains contenus du compte sont personnels et l’étudiant a toujours le droit de refuser de divulguer son code d’accès selon Loi sur l’accès à l’information et la protection des renseignements personnels

    Dropbox: Cette application infonuagique (nuage = dépôt dans des serveurs distants) permet aux étudiants d’accéder à vos documents et d’y déposer leurs travaux. La capacité maximale de l’application gratuite est limitée à 2 Go.

    Google Drive ou Google Document: Ces applications infonuagiques et collaboratives permettent également l’échange de documents. De plus, elles permettent aux étudiants de travailler ensemble en collaboration et en temps réel sur un même document (avec un salon de clavardage et de la vidéoconférence/ Google Hangout / si on le désire). Tous ces produits sont gratuits.

    Notez que les produits Google fonctionnent mal au Cégep sur Windows XP avec Internet Explorer 8. Il vous faudra une version plus récente d’Internet Explorer ou un autre navigateur (Google Chrome ou Mozilla Firefox).

    pab-materiel-requis

    Tablette graphique: La tablette graphique fonctionne avec une souris et un  stylet (ne pas confondre avec tablette tactile). Elle permet notamment la correction et les annotations «au crayon» directement sur la copie électronique de l’étudiant.

    Écran vertical: Paul-André possède un écran qu’il peut placer de manière verticale ou horizontale. L’écran vertical permet le visionnement complet d’une page à corriger. C’est ce qui se rapproche le plus de la feuille de papier (pour le moment).

    pab-logiciels-requis

    Sans entrer dans tous les détails, il est maintenant possible de corriger des documents électroniques directement à l’écran – même des documents PDF.

    Corriger avec Word :

    La fonction «Révision» permet d’ajouter des commentaires sous forme de bulles en marge du texte ou directement dans le texte Word de l’étudiant. Le site Assistante plus nous présente les détails.

    Après activation de la fonction révision, il est pratique d’activer la fonction grammaire et orthographe pour une première correction linguistique du document. Toutes les modifications demeureront annotées. Le correcteur ne corrige pas tout, mais il faut réviser l’ensemble du texte de toute façon.

    Corriger avec Adobe Acrobat (payant) ou PDF-XChange Viewer (gratuit):

    Ces deux outils permettent d’annoter des documents PDF au même titre qu’un document Word par exemple. La tablette graphique favorise l’ajout de commentaires au stylet, comme sur du «vrai» papier.

    Corriger avec une feuille Excel:

    Le calcul des points peut se faire de façon parallèle en utilisant Excel. Ce dernier fera automatiquement le calcul du résultat et vous pourrez laisser le tableau dans le document corrigé.

    Vérifier le plagiat:

    Il est relativement facile de vérifier le contenu d’un travail produit par un étudiant. On peut utiliser «la bonne vieille méthode» en coupant la portion de texte douteuse et en faire la copie sur un moteur de recherche (Google par exemple).

    On peut également télécharger le travail de l’étudiant au complet dans le détecteur antiplagiat Compilatio qui vous fournira un rapport détaillé avec le pourcentage de plagiat détecté ainsi que les passages et leurs sources sur Internet. Cet outil est disponible pour tous les profs au Cégep de Saint-Félicien. le même exercice avec une copie papier est très fastidieux.

    pab-retour-documents

     Protection du document: Avant de retourner les documents aux étudiants, il est fortement recommandé d’enregistrer ceux-ci en format PDF. La fonction «Enregistrer sous» dans Office Microsoft permet de créer une version PDF de tous vos fichiers Word, Excel, PowerPoint, etc.

    Par courriel: Si vous avez l’autorisation de vos étudiants, vous pouvez leur retourner par courriel les travaux que vous avez corrigés. Cette méthode demeure toutefois assez fastidieuse et la Loi sur l’accès à l’information et la protection des renseignements personnels laisse aux étudiants le droit de refuser de divulguer cette information personnelle.

    Moodle: La fonction «Devoir» ou «Dépôt avancé de fichiers» dans Moodle permet aux étudiants de déposer leurs travaux dans Moodle. Les travaux corrigés pourront par la suite être retournés aux étudiants. Une section commentaire peut servir à donner une synthèse de la correction. Les notes des étudiants peuvent également être transférées dans un fichier Excel et exportées dans ColNet.

    La messagerie Moodle permet aussi de retourner des travaux corrigés aux étudiants, et ce, dans le respect de la Loi sur l’accès à l’information et la protection des renseignements personnels.

    Colnet (à venir éventuellement): Il est possible que Colnet offre un nouveau module qui permettra aux profs de retourner des documents aux étudiants. Bien que ce module n’existe pas encore, une demande locale a été faite en ce sens. C’est un dossier à suivre pour 2013-2014. On comprendra toutefois que Colnet n’a pris aucun engagement officiel à réaliser un tel module.

    pab-ou-quand

    Quand corriger? Il est clair que le prof peut corriger en tout temps.

    Où corriger? Il est possible de corriger au cégep à partir de son poste de travail. Certains outils comme Moodle, Colnet, le courriel, etc. permettent un branchement en n’importe quel lieu où il y a un accès Internet (à la maison ou ailleurs).

    Si vous utilisez le logiciel Log Me In, vous pourrez accéder à votre poste de travail au cégep à partir d’un autre ou plusieurs autres ordinateurs, tablettes tactiles ou téléphones intelligents.

    Dropbox, Google Drive ou Google document sont trois applications infonuagiques qui vous permettent également d’accéder à vos documents en tout lieu et en tout temps (les nuages remplacent les clés ou USB ou autres supports physiques).

     

    Bernard Gagnon
    Conseiller aux technologies éducatives
    Cégep de Saint-Félicien

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.