• Abiotica ou quand le non-vivant prend vie sur le web

    annette1-compresseDans le cadre du cours Composantes abiotiques en Techniques du milieu naturel au Cégep de Saint-Félicien, madame Annette Huot a mis en ligne le site web Abiotica dans lequel les étudiants peuvent partager leurs trouvailles sur des sujets d’actualité concernant l’aspect abiotique de l’environnement.

    Et encore + en valeur ajoutée en pédagogie…

     

    On y  trouve les synthèses des équipes de chacun des groupes-cours, ce qui permet aux étudiants de lire le fruit du travail des autres équipes et de se préparer pour le colloque prévu en fin de session. Ils peuvent ainsi mûrir les questions qu’ils auront à poser aux autres équipes qui vont faire la présentation de leurs sujets lors de ce colloque.

    Un site en support à l’apprentissage par problème

    Le projet a pour objectif d’intégrer les 3 composantes abiotiques (le non-vivant) au niveau de l’eau, de l’air et du sol. Le colloque constitue l’activité synthèse du cours (examen final). Les étudiants doivent notamment trouver un sujet d’actualité en rapport avec les composantes abiotiques d’un milieu et rédiger puis présenter un article de vulgarisation scientifique en y intégrant les 3 notions «eau-air-sol» dans l’optique de l’approche par compétence:  «Inventorier  les composantes abiotiques d’un milieu naturel» (devis ministériel).

    Le site web alimente leur compréhension du sujet et leur permet de développer les assises du projet.

    En plus de permettre le partage des travaux, le site contient des liens vers des «compléments web», des liens vers des ressources en ligne et des capsules vidéo qui servent à illustrer la théorie, à titre d’exemples concrets ou de compléments à la théorie. Les étudiants sont invités à s’approprier progressivement les compléments web avant de se présenter au cours, et ce, dans l’optique même de l’apprentissage actif et de la classe inversée.

    abiotica-compress
    © Image: Tous droits réservés à Annette Huot

    Une valeur ajoutée dans le cours

    Cette approche permet  «de faire éclater les murs de la classe et de faire sauter les frontières des équipes. Tout le monde est en contact. Tous les étudiants peuvent voir ce que les autres font et, en ce sens, le cadre de la classe éclate, le site web devenant un prolongement de la classe traditionnelle.» La lecture et le visionnement des capsules vidéo à la maison, comme un devoir préparatoire au cours, permet de libérer du temps de classe afin de mieux les accompagner dans leur démarche pratique durant le cours.

    Annette souligne le fait que la création du site web constitue une valeur ajoutée tant au niveau de la motivation («la fierté de publier sur le web»), la qualité du français écrit et la prévention du plagiat.

    pedagogie-collegiale-compresseDes stratégies d’apprentissage documentées

    Annette a publié quelques articles pédagogiques dans la revue Pédagogie collégiale qui permettent de mieux comprendre son approche innovante et son cheminement socio-constructiviste en apprentissage actif. Voici quelques «échantillons» de ses publications:

    La composition des groupes coopératifs d’apprentissage et la résolution de problèmes

    Annette Huot. Pédagogie collégiale, vol. 12, no. 4, mai 1999

    En réunissant des élèves qui ont des styles d’apprentissage différents, on peut améliorer le rendement des équipes qui travaillent à la résolution de problèmes.

    L’art d’enseigner, c’est d’abord l’art de se taire…

    Annette Huot, Pédagogie collégiale, volume 16, no. 1, octobre 2002

    L’art d’enseigner, c’est l’art de faire parler les élèves, de les amener à lire, à comprendre, à penser, à analyser, à synthétiser et à transposer. Selon une métaphore utilisée par Ulric Aylwin, la professeure ou le professeur respectueux de l’élève est un jardinier ou une jardinière qui n’essaie pas de pousser à la place de ses plantes, un chef d’orchestre qui ne joue pas à la place des musiciens ou, encore, un agent de voyages qui ne visite pas les pays à la place de ses clients.

    Les 5 étapes en classe:

    1) l’activation

    Le professeur fournit aux élèves de la classe l’information qui servira de base pour leurs apprentissages ultérieurs. Il importe ici, que l’élève se sente concerné par la formation.  La stratégie consiste à attirer l’attention des élèves en dévoilant le sujet à l’étude, en justifiant son utilité et établissant clairement le lien avec leurs apprentissages antérieurs, dans le but d’obtenir un engagement de leur part.

    2) l’exploration

    Afin de maximiser les chances des élèves d’entrer dans un vrai processus d’exploration, on doit prendre un soin particulier à ne pas trop structurer comme professeur, l’information, pour laisser la chance aux élèves d’explorer toutes sortes de pistes, de se sentir engagés, de mobiliser leur curiosité face à l’objet d’apprentissage.  Cette étape d’exploration gagne à être réalisée en équipe.

    3) la transformation

    Les activités de transformation comprennent la clarification, le classement, la réorganisation, l’élaboration ou l’utilisation des objets à l’étude.  Idéalement réalisée en équipe, cette étape vise une meilleure compréhension de la nouvelle information.

    4) la présentation

    Le fait de demander aux élèves de s’expliquer les uns aux autres ce qu’ils ont appris peut jouer un rôle important dans leur processus d’intégration et de transfert des apprentissage.  La présentation peut se faire devant toute la classe mais aussi au sein de chaque équipe.   Cette étape se prête bien à l’évaluation formative.

    5) la réflexion (étape métacognitive)

    En examinant ce qu’ils ont appris et comment ils y sont arrivés, les élèves acquièrent une meilleure compréhension des objets d’apprentissage et du processus menant à ces apprentissages, augmentant ainsi leur sentiment de participation et de contrôle.

    Source: Reid, J., Forrestal, P., Cook, J., adaptation de Louise Langevin, Les petits groupes d’apprentissage dans la classe, Éditions Beauchemin, Laval, Québec, 1993

     Le projet Mosaïque Québec-Belgique

    mosaique-compress

    La Mosaïque sans frontières, c’est aussi un site web qui favorise l’approche par résolution de problème et qui défonce les murs de la classe traditionnelle.

    Annette Huot (St-Félicien) et Annie Santucci (Bruxelles), Pédagogie collégiale, Volume 25, no. 1, automne 2011

    Né de la collaboration entre deux enseignantes du Québec et de la Belgique, le site pédagogique Mosaïque [http://mosaique.cstfelicien.qc.ca] permet à des étudiants en Techniques du milieu naturel, option Protection de l’environnement, en Soins infirmiers et en Écologie sociale de travailler en équipes transdisciplinaires et internationales pour résoudre des problèmes et des cas complexes à travers l’éclairage de leur programme respectif. Le partage des connaissances qui en résulte permet non seulement aux étudiants d’approfondir leurs connaissances, mais de redistribuer le fruit de leur travail aux futures cohortes d’étudiants, lorsqu’ils ajoutent leurs pièces à la mosaïque. Une posture socioconstructiviste, l’utilisation des technologies de l’information (TI), le travail d’équipe dans une perspective d’apprentissage par problèmes, le passage du disciplinaire au transdisciplinaire et l’ouverture à la collaboration internationale sont les ingrédients qui, une fois assemblés, font l’originalité du site Mosaïque. Les étudiants ont désormais à leur portée un outil supplémentaire pour apprendre sans frontières de disciplines, de programmes ou de pays.

    Mention d’honneur AQPC

    Madame Annette Huot représentera le Cégep de St-Félicien et sera honorée lors du banquet du colloque de l’AQPC au mois de juin prochain.

    «Madame Huot  se démarque  notamment  par la variété et l’originalité de ses réalisations pédagogiques et technopédagogiques, ainsi que par la diffusion de ses contributions et leurs retombées sur la formation des étudiantes et étudiants. Pionnière dans l’utilisation de stratégies pédagogiques novatrices dans les cours, elle demeure une source d’inspiration par la qualité de son approche socioconstructiviste. Ses contributions à la recherche en pédagogie, ses méthodes d’enseignement en apprentissage par projet et en apprentissage actif en font une candidate idéale.» (Source: Claude DIONNE. Directeur-adjoint, Direction des études – Cégep de Saint-Félicien)

    Mots-clés des articles:

3 Réponsesso far.

  1. Renée Paradis dit :

    Toutes mes félicitations Annette! Enfin, une reconnaissance bien méritée!

  2. Serge Lefebvre dit :

    Félicitation pour le travail accompli… Bravo

  3. Toutes mes félicitations Annette et au plaisir de te revoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.